Sécurité routière : Un siège automobile anti-sommeil

Ce projet, alias « projet Harken », prévoit d’incorporer des capteurs de rythme cardiaque et de respiration dans le siège et la ceinture de sécurité d’une voiture. Plutôt facile à réaliser, le système pourrait être intégré dans les véhicules de série sous peu.

Harken n’est pas le seul projet centré sur la détection de l’endormissement. Au Royaume-Uni, l’Université de Nottingham Trent développe un type de tissu pour un siège automobile dans lequel sont incorporés des capteurs du rythme cardiaque. Le principe technique est le même que celui du projet Harken. © University of Nottingham Trent 

Il s’agit d’un consortium d’universités, d’entreprises et de centres technologiques financé par l’Union européenne qui souhaite mettre au point un système de détection de la fatigue et de la somnolence.

Ce projet oeuvre à la sécurité des automobilistes et à la diminution de ce qui est aujourd’hui l’une des principales causes de mortalité sur les routes européennes et doit donc être suivi de très près.

Malgré l’aspect sécuritaire de ce siège automobile, ne serait-ce pas un motif pour des conducteurs fatigués automobiles de conduire en se reposant sur cette innovation ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>